À propos d’ERigène…

La société ERigène a été créée en 2009
pour développer des sources renouvelables d’énergie.

ERigène conçoit, développe et commercialise un concept innovant d’unités de méthanisation en phase solide « à la ferme » dont les caractéristiques techniques et économiques les rapprochent plus de machines agricoles que de centrales énergétiques.

L’agriculture est engagée dans un faisceau d’exigences diverses (Grenelle de l’Environnement, Plan de Performance Energétique 2009-2013, opinion publique sur l’impact environnemental des activités agricoles…), qui convergent vers la nécessité d’inscrire l’exploitation dans une démarche de développement durable, tout en trouvant le moyen d’en améliorer les performances agronomiques et économiques, selon le terme désormais consacré d’« agriculture écologiquement intensive ».

La méthanisation a été désignée comme une voie d’avenir et le monde agricole a été engagé par les pouvoirs publics à explorer toutes les pistes de valorisation des exploitations, à la fois pour des raisons de performances énergétiques et pour compenser la volatilité des prix de vente.

Les travaux d’ERigène, qui se traduisent aujourd’hui par le lancement d’ERibox, ainsi que la poursuite des travaux et partenariats en matière de valorisation du biogaz, constituent une avancée majeure pour l’émergence d’une filière industrielle de méthanisation agricole en France.

Une conviction : les énergies renouvelables sont une opportunité pour l’agriculture

Olivier Lespinard, fondateur d’ERigène, est convaincu depuis de nombreuses années que la production d’énergies renouvelables représente une opportunité capitale pour l’agriculture en France, avec des bénéfices économiques, agronomiques, écologiques et sociaux importants à la clé.

Pour autant, la très grande majorité des 170 000 exploitations françaises n’a pas accès à la méthanisation et à la production de biogaz : la dimension des fermes ne permet pas la transposition directe de ce qui existe ailleurs en Europe, comme en Allemagne, où la production de biogaz est très développée. De plus, le procédé de méthanisation liquide, plus répandu, ne s’adresse qu’aux producteurs d’effluents liquides.

Pour permettre le développement d’une filière biogaz en France, il fallait trouver le moyen d’équiper les milliers d’exploitations de 50 à 150 UGB, qui pratiquent l’élevage sur paille.

Une idée simple… qui a nécessité une véritable démarche scientifique,
technologique et industrielle

Pour généraliser la pratique de la méthanisation dans les fermes, il fallait inventer un équipement accessible, facile à intégrer à l’exploitation et à son fonctionnement quotidien. En un mot, concevoir un équipement simple d’emploi, performant, ergonomique, et industrialisable pour une production au coût le plus juste.

Technologiquement, la solution doit pouvoir s’adapter aux spécificités des exploitations (taille, type d’élevage, saisonnalité, types d’intrants…), ergonomiquement, elle doit être simple d’utilisation, sans exiger de moyens humains ou techniques supplémentaires. Economiquement, le coût doit être supportable pour l’exploitation et le retour sur investissement intervenir dans un délai raisonnable.

Un réseau de partenariats technologiques, agronomiques et industriels

Dès 2008, Olivier Lespinard pose les bases d’un projet de recherche et développement avec ses partenaires (l’équipe de Génie des Procédés Industriels de l’Université de Technologie de Compiègne, l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais et la Chambre d’Agriculture de l’Oise). Très rapidement, le projet baptisé MEXA (Méthanisation à l’Echelle des eXploitations Agricoles) obtient le soutien d’OSEO et de la région Picardie. De plus, ERigène s’appuie sur des entreprises locales, dans le cas notamment de la production des digesteurs.

Pendant deux ans, ERigène et ses partenaires ont alterné recherche et développement en laboratoire et tests dans des exploitations pilotes. Leurs objectifs : déterminer scientifiquement et techniquement les conditions optimales de la «méthanisation en phase solide», mettre en œuvre une technologie innovante, simple et robuste, qui s'intègre aux pratiques et à l'équipement des exploitations agricoles, assurer un développement continu des produits et services, et enfin, mettre en place les conditions de la production industrielle en série des unités pour permettre leur déploiement à grande échelle.

ERibox est ainsi le produit d’une collaboration qui inscrit la méthanisation dans les pratiques agricoles, en privilégiant l’optimisation de la valeur ajoutée globale de l’exploitation : le début d’une véritable filière de méthanisation agricole française ?


Erigène SA

Partenaires dans le projet collaboratif MEXA :
ERigène / UTC / LaSalle / Chambre d’agriculture de l’Oise,
avec le soutien financier d’Oséo Innovation et de la région Picardie

Produits et services :
ERibox, Système de méthanisation solide : équipements / projets / études de potentiel en laboratoire dédié « voie solide »

Les commentaires sont fermés.